Franck LEPAGE : Inculture(s) ou le nouvel esprit du capitalisme

A voir, une « conférence gesticulée » de 2h30 de Franck LEPAGE, vraiment intéressante qui parle d’histoire politique (notamment la création du ministère de la culture), du capitalisme et de comment on nous le fait accepter et aimer, et d’autres « contre-vérités ».

« L’éducation populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu… » (Une conférence gesticulée)
Une autre histoire de la France démocratique, culturelle, sociale, éducative, politique, civique, citoyenne, partenariale, associative, décentralisée, européenne et mondialisée, bref… une autre histoire du capitalisme.

lepage

Un philosophe aujourd’hui oublié, Herbert Marcuse, nous mettait en garde : nous ne pourrions bientôt plus critiquer efficacement le capitalisme, parce que nous n’aurions bientôt plus de mots pour le désigner négativement. 30 ans plus tard, le capitalisme s’appelle développement, la domination s’appelle partenariat, l’’exploitation s’’appelle gestion des ressources humaines et l’’aliénation s’’appelle projet. Des mots qui ne permettent plus de penser la réalité mais simplement de nous y adapter en l’approuvant à l’’infini. Des « concepts opérationnels » qui nous font désirer le nouvel esprit du capitalisme même quand nous pensons naïvement le combattre… Georges Orwell ne s’était pas trompé de date ; nous avons failli avoir en 1984 un « ministère de l’’intelligence ». Assignés à la positivité, désormais, comme le prévoyait Guy Debord : « Tout ce qui est bon apparaît, tout ce qui apparaît est bon. »

Un peu de théatre politique

L’image joue beaucoup en politique, alors si l’on souhaite pourir un adversaire, pourrissons son image !

C’est ce qu’ont du se dire ces socialistes en tout cas, voici d’abord une vidéo qui a pas mal tournée :

Untitled-2

Et une seconde vidéo avec un autre point de vue :

Ça donne envi de s’interresser à la politique c’est certain.

Toi aussi, deviens justicier volontaire !

Les opérations « coup de poing » – on notera l’expression employée, digne de la rhétorique d’un grand chef d’état – dans les cages d’escalier, ça laisse déjà rêveur; mais quand on passe au sujet de refiler le statut de représentant de l’ordre et de la justice « pour des actions ponctuelles » à n’importe quel poilu qui passerait « un test d’aptitudes physiques et morales » (on pourra s’interroger sur la non-nécessité d’aptitudes intellectuelles), pour effectuer « particulièrement la sécurisation des établissements scolaires », là on se dit qu’on va vraiment tous êtres en sécurité !

Lien en rapport : Un article de Rue89 montrant un discour de Sarkozy en 1996 sur la « sanctuarisation des écoles »

Le chaînon manquant : Darwinius masillae

Fig01_m3

Si il y a bien des mecs intelligents, c’est les scientifiques, non ?

On a là une bande de mecs (paléontologues à priori) qui trouvent un fossile estimé à 47 millions d’années en 1983 en Allemagne, sur le site fossilifère de Messel (mais bon ça j’imagine que tout le monde s’en branle vu que peu de gens doivent savoir où c’est), décrit comme étant « le fossile de primate le plus complet jamais trouvé » dans un article de France 24, ce qui déjà n’est pas si commun.

Donc ces mecs découvrant ce fossile qu’ils nomment Darwinius masillae (et dans l’intimité « Ida ») à l’état de conservation « étonnant », décident de le vendre à une foire spécialisée plutôt que de l’étudier.

Là on se retrouve à nouveau devant une catégorie de mecs intelligents que sont les collectionneurs, puisque le fossile de la bestiole ancestrale se voit divisée en deux parties au niveau du tronc, ce qui veut donc dire qu’un collectionneur avait probablement exposé dans son salon le cul d’un lémurien fossilisé.

Bref, donc 26 ans après en mai 2009 on nous balance (et on le médiatise un peu quand même, parce que google l’à mis en logo, alors c’est que ça doit être important)  que ce serait le fameux « chaînon manquant », chouette.

Il serait dur de débattre ici sur la controverse de l’expression « chaînon manquant » aux vues de mes connaissances superficielles des théories évolutionnistes; mais je pense qu’il faut retenir une chose de cette histoire : si vous trouvez un squelette dans votre jardin ne le vendez pas sur ebay, au risque de retarder de 30 ans une découverte fondamentale.

Article en rapport : L’article de France 24

Lien d’un article de blog en rapport qui a l’air assez documenté : Strange stuff and funky things

“Hey Jude” par T-Mobile / Un bon exemple de pub gerbante

Le principe : vous posez un écran géant avec Pink devant, vous faites venir des gens pour chanter en karaoké, et vous filmez tous les mecs et nanas avec un téléphone portable, pour bien montrer que c’est ça qu’on vend, quand même.

Le truc c’est de bien faire passer ça pour du bonheur/partage social, en usant d’un bon montage avec pleins de sourirs (et de téléphones portables) pour que les mecs en voyant ça se disent « ah putain, c’est beau ! », puis, « Ils doivent vraiment êtres sympa chez T-Mobile, en plus leur pub est vraiment belle, intelligente et subtile ».

…Non.

Cette pub (et ce genre de pubs en général) n’est pas « belle ». Le fait que des gens chantent ensemble, à la limite, on peut trouver ça beau (on peut aussi le faire sans écran géant d’ailleurs); mais le fait d’orchestrer un moment « heureux » d’une foule et de l’utiliser pour vendre ses produits et son image, ça n’a rien de beau, désolé.  Si c’était juste pour le plaisir de rendre heureux les gens, ils n’en auraient surement pas fait une « pub virale » diffusée sur internet.

Par contre, en effet, c’est surement un usage de la sodomie intelligent et subtil.

Article en rapport : L’Homme par la publicité

“Et je te prendrais à revers. Je te malaxerais, te pouponnerais, et te façonnerais à l’image qui me servira le mieux. Ensemble nous nous aimerons, et sur ta descendance nous giclerons. Elle avalera avec gourmandise et passion.”

Lien externe en rapport : Chez Ken et Barbie journalistes

Quand le féminisme tue la femme

En voila un titre percutant.

Lorsqu’on s’interresse un peu aux mouvements féministes, et qu’on discute de sujets liés avec certains de leurs militants (ces mouvements n’étant pas uniquement composés de femmes), on fait vite face à certains types d’idéologies assez étranges.

Lire la suite ‘Quand le féminisme tue la femme’

L’Anarchie et l’idéologie libertaire

anarchie

Nous allons faire une analyse de surface de l’anarchie, je pense que c’est d’ailleurs largement sufisant pour en voir les plus flagrants non-sens. Commençons par des analyses de citations (la plupart provenant de cette adresse)

Lire la suite ‘L’Anarchie et l’idéologie libertaire’


« Avant même de songer à changer le monde, j’aimerais bien le comprendre, au moins un peu, bordel. »

Pages

Au fil des conversations

En vrac, des blogs de gens avec qui j'ai pu discuter sur la toile.

Agatha

Madame Noire

Par faim d'elle

Barbie et Ken Journalistes

décembre 2019
L M M J V S D
« Mai    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031